PREMIER SITE DE TELECHARGEMENT LIBRE DE MUSIQUES CHRETIENNES
Cinque Terre
VERSET DU JOUR
TEXTES / MESSAGES - PREDICATIONS - TEMOIGNGES
GOSPEL PUBLICITE
Retrouvez-nous sur facebook
AGENDA ET EVENTS
Côte d'Ivoire La médecine m’avait déclarée stérile et pourtant Dieu m’exauce


La science continue d’être un défi pour la foi. Comment croire à ce que nos yeux n’ont pas vu ? Le verdict de la science semble être sans appel mais pour le chrétien, c’est en ce moment que la foi se démontre. La sœur Solange nous démontre que la foi appelle à l’existence ce qui n’existe pas, surtout quand nous avons la ferme assurance que Dieu n’a pas dit son dernier mot. Ce témoignage que nous avons recueilli dans le magazine « Bonne nouvelle » de l’AOC est pour fortifier tous les couples qui souffrent de cette situation, il y a de l’espoir en JÉSUS-CHRIST !

Mon époux et moi sommes unis par les liens du mariage depuis le 18 décembre 2004. Avant cette date j’ai subi une myomectomie en 2003. Pour tout jeune couple sans enfant après deux années ce n’était pas inquiétant. Malheureusement la quatrième année de notre mariage une consultation gynécologique a révélé la présence de fibromes dans l’utérus malgré l’opération que j’avais subie puis deux autres interventions se sont succédées pour lutter contre les fibromes mais rien n’y fit .La suite des analyses médicales a mentionné le taux trop élevé de prolactine (hormone qui régularise la production du lait maternel chez la femme) qui pourrait augmenter le risque de stérilité. J’ai été soumise à un traitement médical mais mon mari et moi priions pour ce sujet avec le soutien spirituel de notre pasteur et son épouse.

C’est en 2011 que Dieu va puissamment se manifester dans notre vie par le canal de sa servante Madame BONGORET lors d’un programme de jeune et de prières dénommé « Mont Horeb » durant lequel elle était Oratrice principale.

Lors d’une de ses prédications sous l’onction du Saint-Esprit ne sachant pas mon histoire, elle a donné une parole de connaissance précise en me désignant directement « je vois que, malgré les fibromes et la prolactine élevée, tu portes dans tes bras une belle petite fille ».J’ai saisi cette parole prophétique par la foi et j’ai cru résolument en mon cœur que Dieu l’accomplira en son temps. Mon mari et moi continuions le traitement médical. Après une autre opération chirurgicale dû encore à la repousse des fibromes, notre docteur nous conseilla la fécondation in vitro IVF qui était selon lui le seul moyen pour une femme de 32 ans d’avoir un bébé. Cette méthode n’a pas marché.

En février 2013 de nouveaux fibromes furent leur apparition, je devais à nouveau subir une cinquième opération chirurgicale suivie d’une seconde fécondation in vitro IVF. Cette fois-ci je refusai toutes ces interventions malgré les insistances du médecin car mon mari et moi avions décidé de confier notre sort au spécialiste des cas impossibles, le Seigneur Jésus Christ.

C’est dans cette période d’espérance qu’en mai 2013, Dieu s’est souvenu de moi et a opéré le miracle en ma faveur. J’étais enceinte sans avoir subi, ni la cinquièmes opération chirurgicale, de fécondation in vitro, mais par la volonté de la puissance de Dieu.

La grossesse fut difficile car l’ennemi, confus chercha par tous les moyens à me faire avorter, mais le Seigneur Jésus Christ avait sécurisé ma grossesse par son sang précieux. Miraculeusement, notre fille est née le 16 décembre 2013 par césarienne, prématurée mais avec une santé parfaite, deux jours avant notre neuvième anniversaire de mariage. Notre princesse s’appelle MAJE (qui veut dire grâce KAYSHIA (qui veut dire beauté formidable). Les médecins avaient prédit que je n’aurais pas d’enfant si je n’accouchais pas après les deux années de la myomectomie que j’avais subie en 2003 lors de la première intervention chirurgicale.

Mais notre Dieu est capable de faire infiniment au-delà de ce que nous lui demandons (eph.3 :20)
J’ai accouché exactement dix ans après cette épreuve. Assurément, notre Dieu est merveilleux et fidèle et il honore toujours ses promesses dans la vie de ses enfants. Mon mari et moi seront toujours reconnaissants à Dieu et nous lui rendons grâce pour sa servante, Madame BANGORET qui s‘est laissée conduire par le Saint-Esprit pour nous fortifier par cette parole de connaissance. A toutes mes sœurs qui attendent la grâce d’un enfant, gardez la foi en Dieu, il le fera quel que soit ce que la médecine aura dit vous concernant car c’est Dieu seul qui a le dernier mot.

Madame TOHOUN Solange


Message du 19 - Aoû - 2018 | Auteur Mme TOHOUN Solange

Vos commentaires Facebook:

NOS CONTACTS

Tel: (+225) 49 276 012 / 65 892 514
Email: Info@ivoiregospel.com
Lieu: Yopougon Attié 8ème Tranche.

www.IVOIREGOSPEL.com

Copyright © www.ivoiregospel.com Mai 2016 - 2018 ***|*|*** Relooking by Angelex Willy || Media codeur Inc